BLAZE, un nouveau nom dans le rock à plume

 

Initié par Nicolas Réggiani et le Ministère (magouille) autour de textes d’auteurs, BLAZE a « envie de réconcilier les vieux cons avec les jeunes cons ». Explications.

Fruit d’une amitié vieille de dix ans, BLAZE est surtout la rencontre fusionnelle de deux univers : d’un côté la chanson française de Nicolas Reggiani et de l’autre, le « rock à dérision incontrôlée » du Ministère, connus depuis 1997 pour leurs concerts loufoques et parodiques.

« On fonctionne comme un vrai groupe. Personne ne voulait Nicolas Reggiani accompagné par le Ministère, d’où un « blaze » commun » s’amuse Nicolas, le comédien-chanteur. C’est lui qui apporte toute la matière textuelle qu’il pioche dans le répertoire d’auteurs contemporains ou pas ( pêle-mêle : Baudelaire, Aragon, Desproges, Noëlle Renaude, Gribouille,… ) et sur laquelle le Ministère vient tricoter un rock plus posé qu’à l’accoutumée.

« Nous sommes au service des textes et d’une parole donnée » explique Nicolas, s’avouant, lui, « incapable de chanter une chanson sans la ressentir à 100 % ». La scène en est la preuve.
Dans ses veines coule le sang Reggiani ( fils de Stephan, petit fils de Serge ) mais lorsqu’on le voit chanter, on ne peut s’empêcher de penser à Jacques Higelin : le même dandysme reptilien, le même amour de la langue française, la même prise de risque, la même folie aussi. « Je suis un cascadeur de l’âme, dit-il, j’aime me mettre en danger sur scène ».

Les musiciens du Ministère, plus sur la retenue, seraient-ils alors ses gardes fous ? « Je suis plus déjanté et eux plus sages que d’habitude » reconnaît-il, « mais j’aime qu’avec Blaze, ils puissent prouver que derrière les déconneurs ils sont avant tout d’excellents musiciens ».

« Notre langue est bien foutue pour exprimer les émotions humaines »

Tous ensemble, ils mettent en scène un «rock à plume» détonnant et ambitieux dans ce qu’il transmet : « Nous sommes une antenne. Notre langue est tarabiscotée mais bien foutue pour exprimer les émotions humaines et selon moi, l’humanité se transmet de bouche à oreille. Je me confie la responsabilité de partager ses sensations » conclue Nicolas.

 

© Pataquès / tous droits réservés

 


 

le Son

 

 


 

12:13 [midi trɛze], l’album :

 

Sortie de l’album 12:13 [midi trɛze] au 1er trimestre 2017

 

 

 


 

 

Les Prochains Concerts

 

– le 04/03/2017 / 20 h 30 - 21 h 30 – l'Ellipse - Festival de la parole poétique à Moëlan-sur-mer (29350)

– le 28/04/2017 / 20 h 30 - 22 h 00 – Centre Culturel Pôle Sud à Chartres de Bretagne (35131)

Tous les concerts

10 réflexions au sujet de «  »

  1. Merci pour ce très bon moment passé hier soir 04 juin 2016 aux Carmes de La Rochefoucauld. Un spectacle très complet: des mots, une présence scénique, un son et des éclairages de très grande qualité. A consommer sans modération.

        1. Ah bin oui ! Il est enregistré. Ne manquent plus que quelques voix, un peu de mixage et la fabrication… ce qui ferait une sortie d’album début 2017…

  2. Un concert à Auray qui m’a réconcilié avec le rock en Français. Mention spéciale pour « la sale blessure  » qui vous fout la chair de poule. Les musiciens sont très forts , dans la retenue mais n’hésitant pas à envoyer la sauce.
    Un seul mot : CONTINUEZ ! (lol)

  3. Apres celui a la médiathèque de Craon super concert à Chateaubriant reste un regretour celui de ne pas pouvoir prolonger le plaisir par l’écoute d’un CD. Merci de nous informer de sa sortie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *